Découvrez les astuces pour un bon endormissement

Bien dormir, trouver le bon moment pour son endormissement n’est pas toujours évident. Découvrez  toutes les astuces pour un endormissement facile et pour une bonne nuit de sommeil.

Afin d’avoir l’impression d’être frais et dispos le matin, chacun a des besoins en sommeil qui lui est propre. Certains ont besoin d’un endormissement très tôt le soir alors que d’autres peuvent se permettre de veiller.

Si votre endormissement tarde, vous risquez de ne pas assez dormir et les conséquences d’un manque de sommeil sont connus.

endormissement à la lecture

Néanmoins, allonger le plus possible ses moments de repos en se forçant à

demeurer au lit, notamment, risquerait d’alléger, de fragmenter et de désorganiser le sommeil.

Il est alors essentiel de correctement se connaître pour s’accorder des moments de récupération impératifs, ni plus ni moins.

 

A quel heure se coucher pour un bon endormissement ?

L’endormissement est bien moins long si nous nous couchons au moment où les signes de fatigue apparaissent :

  • bâillements,
  • clignement des paupières,
  • yeux qui piquent,
  • tête lourde,
  • diminution de l’attention et de la concentration …
Ces signes de l’endormissement sont provoqués par la sécrétion de la sérotonine, qui provoque  somnolence, bâillements et picotements des yeux.
Si vous vous couchez à ce moment-là, votre endormissement sera facilité.  Ce stade est très court et caractérisé par de petits spasmes brusques et de petits tressaillements musculaires, alors que le pouls et la respiration se ralentissent, deviennent très réguliers et que la température corporelle s’abaisse. C’est le signe du bon moment pour votre endormissement.

astuces pour l'endormissement

Habituellement, pour une même individu, le besoin de sommeil survient chaque jours à la même heure. Si on résiste, la volonté de dormir passera au bout d’approximativement d’un quart d’heure, et le besoin d’endormissement ne  reviendra qu’1h30 à 2h par la suite, au cycle du sommeil suivant.

Deux grands pièges sont à éviter pour l’endormissement :

  • Chercher qu’elle qu’en soit le prix à s’endormir à contretemps, lorsque le cerveau est hyperactif. L’endormissement sera bien difficile ! Privilégier les activités calmes en soirée.
  • S’acharner, si le repos ne vient pas : il est préférable de patienter l’arrivée du nouveau cycle de sommeil.

endormissement et sommeilIl est essentiel d’être attentif aux signes de l’endormissement, comme le plaisir de fatigue, la sensation de froid ou encore de temps à autre des bâillements. Ils signalent un instant rêvé pour l’endormissement, une « porte d’entrée » pour monter dans le tgv du sommeil.

Si nous nous couchons à ce moment-là, la latence d’endormissement, cela signifie le moment qui s’écoule entre l’instant où l’on a choisi de dormir, éteint la lumière, clos les yeux et l’instant où l’on s’endort réellement sera bref, souvent moins de 10 minutes.

Quelques rituels anodins, réalisés chaque soir, ont la possibilité de contribuer aux mécanismes cérébraux d’activation du sommeil. Ils sont plus ou moins importants et ont la possibilité de faire comprendre les soucis d’endormissement rencontrées par certains dans un lieu où on n’ pas l’habitude de dormir, lors d’un voyage par exemple.

L’endormissement et l’anxiété

Il arrive parfois que l’on se couche en pensant avoir envie de dormir ensuite que, durant l’endormissement, le cerveau se mette à « débuter », les problèmes de la journée à rejaillir, de telle sorte que l’on ne parvient plus à contrôler cet emballement et que l’on perde l’envi de dormir. Ceci est commun à l’anxiété.

Enfin, si vous avez du mal à vous endormir, nous vous conseillons d’utiliser des patchs sommeil lifewave : une solution naturelle, simple et efficace pour un sommeil réparateur.

Solutions sommeil et insomnie

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*